© WWF-MWIOPO / M. Lippuner
Le pépinièriste

Kotosarahy: « Je plante des arbres pour notre nouvelle forêt »

En 2009, le Programme Holistique de Conservation des Forêts a établi une pépinière à Vohimary-Nord, village situé à 15 kilomètres de Vondrozo.
Dans le même temps, quatre pépinièristes ont été formés à la plantation d’espèces à croissance rapide. Kotosarahy est l’un d’eux.

À 48 ans, ce père de huit enfants vit de l’agriculture de subsistance: un peu de café, du manioc, des patates douces, des bananes et un lopin avec du riz. Comme tout le monde à Vohimary, il a de la peine à nouer les deux bouts.

Du beurre dans les épinards

Alors le temps partiel à la pépinière (une semaine par mois à raison de quatre heures par jour) lui offre une chance unique de mettre du beurre dans les épinards.

« Jusqu’ici, nous avons produit 34 000 pousses d’eucalyptus et d’acacia et planté 14 000 d’entre elles, » lance-t-il en pointant fièrement son doigt vers la terre de ses ancêtres.

Et en effet, sur les collines dénudées que son geste indique, on peut voir d’innombrables petits trous. En y regardant de plus près, on peut même discerner des arbres miniatures dans la plupart d’entre eux.  

Cinq ans d'attente

La plantation d’espèces d’arbres autochtones permet de régénérer les forêts naturelles dégradées alors que les espèces exotiques fournissent aux villageois du bois d’énergie et de construction déjà cinq ans après avoir été plantées

À Vondrozo, il est prévu de reboiser 70 hectares avec des espèces à croissance rapide d’ici mars 2012, ce qui représente environ 175 000 arbres.

“En matière de reboisement, certains des sites du PHCF sont en avance sur le calendrier, d’autres en retard mais au final nous avons bon espoir d’atteindre notre objectif, qui est de fournir en bois d’énergie 2 500 ménages, soit quelque 15 000 personnes,” estime Maminiaina Rasamoelina, responsable du PHCF.

 
© WWF-MWIOPO / M. Lippuner
Les pépinièristes de Vohimary-Nord.
© WWF-MWIOPO / M. Lippuner
 
© WWF-MWIOPO / M. Lippuner
Les collines déboisées de Vohimary, où sont replantées les pousses produites dans la pépinière du village.
© WWF-MWIOPO / M. Lippuner