Transfert de gestion - seize communautés autonomes dans le district d’Ambilobe | WWF
Transfert de gestion - seize communautés autonomes dans le district d’Ambilobe

Posted on 11 décembre 2019

C’est avec des chants et danses traditionnels comme le « Antsa Vakodrazana » que les associations des femmes locales et les jeunes filles ont animé les cérémonies de transfert de gestion de la conservation des mangroves de la Baie d’Ambaro entre le 19 novembre et le 8 décembre.
«Nous  sommes heureux, nous commençons à gérer nous-même maintenant les mangroves, et nous sommes prêts à les protéger et à les utiliser plus durablement.  Ces dernières années, nos couvertures forestières  se sont dégradées à cause de l’exploitation illicite et incontrôlée.» s’exprime NOURCHIAD, président du CLB Antsotsomo durant son discours.

Ces cérémonies de ritualisation, ancrées profondément dans le respect des us et coutumes locaux, ont vu l’implication des détenteurs des autorités traditionnelles dont le Roi ISSA TSIMIARO III, en présence des représentants de l’administration forestière régionale (DREED) et des représentants des maires des communes de rattachement.

16 communautés locales dans la baie d’Ambaro, région Diana, ont signé les documents de contractualisation.  12 de ces contrats en sont des nouveaux pour une période de trois ans tandis que 4 en sont des renouvellements. En effet, dans le but de promouvoir la gestion communautaire des ressources naturelles, le WWF travaille depuis 2017 avec ses partenaires pour l’établissement de contrat de transfert de gestion au niveau des communautés côtières dans le district d’Ambilobe.

L’évènement a aussi été l’occasion pour sensibiliser,  éduquer, informer sur l‘importance des forêts de mangroves ainsi que les avantages qu’on peut tirer de son utilisation durable et de sa préservation. Par ailleurs, les membres de bureau de la Communauté Locale de Base ou CLB  ont été présentés au public et  les patrouilleurs ont été dotés de tenues pour effectuer la surveillance des mangroves.