Maintenons le réchauffement climatique à 1,5ºC pour sauver Madagascar | WWF

Maintenons le réchauffement climatique à 1,5ºC pour sauver Madagascar

Posted on 12 October 2018    
Les risques du changement climatique.
© WWF Madagascar

Le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’évolution du Climat (GIEC) s’est réuni en Corée du Sud la semaine dernière. Sur la base de 6 000 études, ils ont remi un rapport qui compare les impacts du changement climatique dans le monde pour un réchauffement limité à 1,5°C par rapport à un réchauffement de 2°C avec les recommandations à tenir en compte.
 
135 délégations gouvernementales du monde ont participé au sommet. Ces dirigeants ont approuvé le rapport, qui met en avant les forts impacts du changement climatique pour un réchauffement global qui dépasse 1,5°C. « Nous sommes heureux de voir que les gouvernements ont fait preuve d'une vraie réflexion sur les éléments scientifiques", a réagi en fin de réunion Stephen Cornelius, conseiller principal du climat pour le WWF. "Les engagements actuels des pays pour réduire les émissions ne suffiront pas à limiter le réchauffement à 1,5°C, vous ne pouvez pas négocier avec la science", a- t - il ajouté. Le WWF insiste pour que les gouvernements renforcent les ambitions de leurs engagements afin de maintenir le réchauffement climatique à 1,5°C d’ici 2020.
 


Suivant le rapport scientifique sorti par WWF en mars 2018, ''La vie sauvage dans un monde en réchauffement", si nous limitons l’augmentation de la température de la Terre à 2°C, la situation climatique sera insoutenable pour 25% des espèces de Madagascar. Ce qui provoquera leur extinction dans les années 2080.

« Ce qui est sûr, est que si la température va au-delà de 1.5°C, les impacts seront extrêmement difficiles à gérer pour Madagascar », confirme Harisoa Rakotondrazafy, coordinatrice de l’adaptation au changement climatique du WWF pour l’Afrique. Le gouvernement malgache et toutes les parties prenantes devront s’activer dans la mise en œuvre effective des Contributions Nationales Déterminées du pays ,a-t-elle ajouté.
 
Pour rappel, parmi les principales contributions pour lesquelles Madagascar s’est engagéconcernent la préservation de nos forêts, la mise en œuvre de mesures d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique. Citons la réduction de 14% des émissions de gaz à effet de serre à Madagascar et l’augmentation de notre capacité d’absorption de 32% d’ici 2030. Le développement d'initiatives pour la résilience agricole du pays est mis en avant, notamment pour réduire significativement la proportion des personnes dans le sud souffrant de la famine.
 
Les risques du changement climatique.
© WWF Madagascar Enlarge

Subscribe to our mailing list

* indicates required