Une expertise africaine dans les mangroves de Tsiribihina | WWF

Une expertise africaine dans les mangroves de Tsiribihina

Posted on 19 October 2018    
Expertise universitaire
Les quatorze scientifiques et universitaires en pleine action.
© WWF Madagascar / Tony Rakoto
En octobre 2018, quatorze scientifiques et universitaires ont échangé sur la gestion durable des mangroves du delta de Tsiribihina. Venant du Ghana, du Bénin, de la Gambie, du Sénégal, du Togo, de France et de la Belgique, ces environnementalistes ont parlé de conservation et de valorisation des mangroves avec les communautés. 
L’expertise universitaire sur les mangroves met en avant les échanges sur les pratiques, expériences et connaissances de la gestion communautaire des mangroves. Tous ces pays mettent en commun leurs expériences pour alimenter une boite à outils commune. Dans cette boite à outils sont documentés toutes les bonnes pratiques et tous les outils de gestion et de conservation des mangroves.


Pour Chérif Cissé du Sénégal, la boite à outils sur la gestion des mangroves peut apporter des solutions durables pour que les générations futures prennent en main la conservation des forêts. En effet, « L’éducation environnementale pour que les jeunes comprennent l’importance des mangroves et la nécessité de leur préservation est le défi de Madagascar » a - t - il déclaré.
 Justice Mensah du Ghana a été impressionné par l’adaptabilité des rangers communautaires malgaches face au coupeurs illégaux. « C’est une très bonne idée de peindre les noyaux durs de mangroves en rouge pour signifier l’interdiction de coupe. Si ces arbres sont vendus aux marchés, les gens sauront que c’est du bois illégal dont l’achat est passible de sanctions. »
 

À terme, chaque pays a la possibilité de s’inspirer des succès des autres pour améliorer la conservation. Aussi, tous les pays concernés pourront puiser cette bibliothèque pour améliorer la conservation des mangroves selon leurs besoins et les réalités locales. Madagascar par exemple contribue avec des fiches pratiques de fabrication de foyers améliorés « Kamado », ou de balances à crabes « Belaroa ». Cette initiative internationale est portée à Madagascar par Louvain Coopération pour les mangroves du delta de Tsiribihina avec la collaboration de WWF. L’expertise universitaire sur les mangroves est portée par un consortium d’organismes universitaires belges francophones : Aide au Développement Gembloux, Louvain Coopération, l’université Libre de Bruxelles et le Forum Universitaire pour la Coopération Internationale au Développement.

 
Expertise universitaire
Les quatorze scientifiques et universitaires en pleine action.
© WWF Madagascar / Tony Rakoto Enlarge

Subscribe to our mailing list

* indicates required