Les « vovos », une autre manière de chercher l’eau portable à Beheloke



Posted on 14 August 2014
La nouvelle station de dessalement de Beheloke fournit de l'eau propre et fraîche à boire et pour une meilleure santé des villageois.
© WWF Madagascar / A.G. KleiEnlarge
Ecrit par Enathe Hasabwamariya

Vovos
est le mot qui désigne les puits  dans le village  de Beheloke. Creusé à la main un peu loin de la mer pour diminuer la salinité de l’eau, les  vovos peuvent être  communes et/ou individuels. Pour protéger ces vovos, les villageois s’entraident pour creuser le puits et gérer leur usage.

Pour préserver l’eau, les   villageois  s’habituent à utiliser des  gobelets  afin de ne pas trop creuser les puits et ainsi, ne pasen augmenter la salinité. Apres avoir puisé, ils y mettent  du sable   pour que l’eau douce ne se mélange pas avec l’eau salée venant de la mer.
 
L’un de notre mission en tant  que  volontaire de WWF à Beheloke, est  de  faire un suivi de  l’utilisation et la gestion de l’eau de la station de désalinisation de Beheloke construit par WWF et ses partenaires en 2012, pour approvisionner les villagesois en eau potable. 
 
Beheloke est un village de 550 ménages de 5000 adultes  et enfants.,situé à 256 km  au sud-ouest de Toliara. Le village est diviséen deux ethnies: les Vezos (Beheloke haut ) et les Tanala (Beheloke bas). La population a deux principales activités : la pêche qui est pratiquée par toute la population. Certains  pêchent la nuit, d’autres pêchent le jour. Les  enfants font la pêche à pied chaque matin. L’agriculture, plus particulièrement la culture d’algue (algoculture est pratiquée par 40% de la population. On y trouve aussi, cependant, une agriculture plus traditionnelle, defruits des zones arides).
 
« Avec la présence de vovos, les villageois en meilleure santécar tous savent comment les utiliser et à quel moment l’eau est assez douce pour être puisée : le matin l’eau est plus douce qu’àmidi. L’eau des vovos  est utilisée pour tous les activités ménagères. Les troupeaux de zébus en profitent  aussi, » me confie Méli, une villageoise de Beheloke. « L’eau de la station de désalinisation est importante pour développer  les villageois de  Beheloke, mais les  vovos restent indispensables car ils sont moins coûteux et cela fait longtemps que les familles les utilisent, » ajoute-telle.
 
La nouvelle station de dessalement de Beheloke fournit de l'eau propre et fraîche à boire et pour une meilleure santé des villageois.
© WWF Madagascar / A.G. Klei Enlarge
Les vovo traditionnels qui produisent un mélange d'eau douce et salée, sont toujours une importante source d'eau pour les divers besoins du ménage.
© WWF Madagascar / A.G. Klei Enlarge
Les enfants creusent le sable pour trouver de l'eau pour leurs familles.
© WWF Madagascar / A.G. Klei Enlarge

Subscribe to our mailing list

* indicates required