Une journée avec Joël Raveloson

Joël Raveloson, le chef de projet à Ivohibe-Andringitra, n’a pas vraiment de journée type.

Il partage son temps entre le terrain à Ivohibe, Ihosy où il habite (à quatre heures de route d’Ivohibe), Fianarantsoa où il s’occupe des tâches administratives et financières, ou encore Tananarive lorsqu’il doit assister aux réunions nationales ou à des formations.

Il passe environ dix jours par mois à Ivohibe. Quand il y est, sa première journée commence généralement vers 6 heures 45 par une douche et un solide petit déjeûner.

7 heures 45
Briefing préliminaire avec les agents de terrain et le socio-organisateur. Il discute avec eux de ce qui a été fait durant son absence et de ce qui doit être fait les prochains jours.

8 heures 30
Joël reçoit un certain nombre de visiteurs, le plus souvent des paysans qui lui demandent demander un soutien ou un conseil. Ils savent généralement quand le chef de projet est de retour sur le terrain et viennent parfois de très loin.

« Il est important de pouvoir leur répondre dans la journée, » insiste Joël.  

Parallèlement, il organise une séance avec toute l’équipe pour analyser les problèmes encore ouverts et les solutions à disposition. Les rapports des agents de terrain sont passés en revue et une planification des activités et des visites est établie. 

Après-midi
Cela dépend. Certains jours, Joël continue à recevoir des visiteurs. Sinon, il s’en va sur le terrain avec son équipe ou une partie de celle-ci, et y reste plusieurs jours.

À la veille de son départ pour Ihosy, il organise généralement une réunion avec toute l’équipe pour décider des choses à faire en son absence et planifier son prochain séjour. 

 / ©: Olivier van Bogaert
Joël Raveloson
© Olivier van Bogaert
Donate to WWF

Your support will help us build a future where humans live in harmony with nature.