L’engouement d’une association caritative locale

Sœur Thérèse Marie Céline est coordinatrice de l’association caritative Mpiany Sanirana, qui vient en aide aux pauvres et dont les membres ont mis en terre 3'000 jeunes plants d’arbres dans le cadre du programme de reboisement.

Quelque 2'000 plants supplémentaires vont connaître le même sort. Mis à part 400 jeunes papayers, tous les arbres plantés sont des eucalyptus.

« Nous avions déjà constaté les dégâts dus à l’érosion des sols, » raconte Sœur Thérèse Marie Céline. « En plus, il est clair que le bois commence à manquer, que ce soit pour la cuisson, la construction ou les enclos. Après les sensibilisations effectuées par les agents de terrain du WWF et les communautés locales de base, nous avons donc décidé de participer au reboisement. »

Les membres se cotisent

Dès lors, les membres de l’association se sont cotisés pour acheter des terrains et les affecter spécialement au reboisement. Le WWF a quant à lui fourni les plants, les pots en plastique, la formation ainsi que les conseils pratiques.

« Ainsi nous pensons pouvoir protéger nos terres, » poursuit Sœur Thérèse Marie Céline. « Et nos membres veulent à leur tour sensibiliser les paysans. Nous voulons en quelque sorte devenir des modèles et renforcer l’action du WWF. »
 / ©: Olivier van Bogaert
Sœur Thérèse Marie Céline
© Olivier van Bogaert

Il est clair que le bois commence à manquer, que ce soit pour la cuisson, la construction ou les enclos.

Sœur Thérèse Marie Céline