Transferts de gestion: pour des communautés autonomes



L’objectif des transferts de gestion des ressources naturelles (TGRN) est de responsabiliser les communautés de base (COBA) à la gestion durable des ressources et à les former afin qu’elles puissent accomplir cette tâche de manière autonome.

Aucun transfert de gestion n’est imposé. Le processus commence par la seule volonté des COBA.

« Généralement, il y a deux tiers des ménages qui sont convaincus par les transferts de gestion et un tiers qui ne souhaite pas y participer, au moins dans un premier temps, » souligne Appolinaire Razafimahatratra, le chef du projet à Fandriana Marolombo.

900 ménages concernés
Pour l’heure, huit COBA – environ 900 ménages soit près de 5'000 personnes – sont de la partie. La première étape a consisté à les doter de structures (comité, président, trésorier, etc.).

Il s’agit ensuite de développer des outils de gestion, comme entreprendre des études socioéconomiques pour mieux connaître les coutumes et les besoins des populations concernées, réaliser un inventaire forestier pour déterminer les quotas d’exploitation durable des ressources permettant de satisfaire les droits d’usage des communautés, puis définir un zonage et un plan d’aménagement du périmètre où aura lieu le transfert de gestion et qui déterminera les secteurs de protection stricte et ceux où l’usage des ressources naturelles est autorisé.

Cahier des charges et contrat social

Puis il faudra mettre en place un cahier des charges et élaborer un contrat social de gestion, ou « Dina ». Avant d’officialiser et de mettre en œuvre le transfert de gestion, il sera important de former les communautés à l’utilisation de tous ces outils de gestion.
 / ©: WWF Canon / Olivier van Bogaert
Des membres d'une communauté de base de Fandriana
© WWF Canon / Olivier van Bogaert
 / ©: WWF Canon / Olivier van Bogaert
Des enfants de Fandriana
© WWF Canon / Olivier van Bogaert

Télécharger une carte des sites de TGRN

Officialisation d'un transfert de gestion