Cultiver autant mais mieux



Dans le domaine des techniques culturales alternatives, les efforts portent sur la promotion d’un système de riziculture intensive et améliorée, des cultures sous couverture végétale, de l’apiculture, de l’arboriculture, du compostage ainsi que des cultures avec semences améliorées.

Aménagement hydrique

Par ailleurs, sur des bas fonds encore non exploités dans les zones d’exploitation agricole en transfert de gestion, la population souhaite que soit réalisé un aménagement hydrique pour la culture du riz.

Engagement
Les paysans qui bénéficieront de cet aménagement s’engagent à ne plus pratiquer la culture sur brûlis.

Les bénéfices dégagés grâce à ces nouvelles surfaces cultivables compenseront l’abandon des surfaces de cultures sur brûlis.

 / ©: RFI/Agnès Rougier
Riz sous couvert végétal
© RFI/Agnès Rougier

Miel, riz et oranges

Voici trois exemples concrets d’amélioration des techniques culturales:

Avec l’apiculture améliorée, on ne déplace plus les ruches dans la forêt en fonction des vents et de la pollinisation qui y est étroitement associée. On les laisse à un endroit favorable où il y a une possibilité permanente pour les abeilles de se nourrir.

Le riz sous couvert végétal pousse directement à flanc de colline et non pas en rizière. L’idée est d’ensemencer d’abord des plantes de couverture comme les légumineuses qui permettent un important apport d’azote. Le riz pousse dans une deuxième phase. Cette technique permet de tripler la productivité en riz.

Les orangers sont très prisés et très productifs dans la région. Mais ils ne sont pas faciles ni à planter ni à entretenir. Les paysans qui recourent à ce type d’arboriculture reçoivent une formation particulière.

Autres sources de revenus
La pisciculture et la plantation de certaines cypéracées, des plantes utilisées pour la fabrication des nattes et des chapeaux, sont d’autres sources additionnelles et alternatives de revenus pour les communautés locales.  

Donate to WWF

Your support will help us build a future where humans live in harmony with nature.