Création de nouvelles aires protégées

 rel=
Lémur catta ou Maki. Les lémurs ont besoins d’habitats naturels pour prospérer.
© WWF-Canon/ R. Isotti, A. Cambone - Homo Ambiens
  • Plus de 265'000 hectares en forêt humide
  • Environ 85'000 hectares en forêt sèche
  • En accord avec l’engagement pris par le gouvernement malgache en 2003 d’accroître la superficie des aires protégées pour que celles-ci couvrent 6 millions d’hectares d’ici la fin 2012
Processus:
  1. Sensibilisation et éducation des paysans vivant à proximité des forêts identifiées pour nouvelles aires protégées (NAP) sur l’importance de leur conservation;
  2. Analyse, avec les communautés, des modes de gestion adéquates pour ces NAP;
  3. Engagement de toutes les procédures pour les délimitations et ritualisations des NAP;
  4. Officialisation de l’existence des NAP;
  5. Réalisation et mise en oeuvre du plan d’aménagement et de gestion des NAP;
  6. Renforcement des capacités de gestion des communautés pour ces NAP;
  7. Développement et test des outils pour le suivi et l’évaluation des NAP.
 / ©: WWF
Carte du site d'Andapa
© WWF

Processus complet de création des NAP

Sites

  • Zone d’Andapa: corridors de Betaolana et de Tsaratanana - près de 210’000 hectares.
  • Zone de Vondrozo: corridor forestier de Fandriana-Vondrozo - 40’000 hectares.
  • Zone d’Ivohibe: corridor forestier Andringitra-Ivohibe - 17’000 hectares.
  • Zone de forêt épineuse: Ekintso, Complexe Ambatoabo-Behara-Tranomaro-Ifotaky, corridor entre les Parcelles 1 et 2 du Parc National d’Andohahela, Sud-Ouest Ifotaky - 84’800 hectares.
  •  / ©: GoodPlanet