/ ©: WWF-Canon / Olivier LANGRAND

Résumé

Madagascar abrite une biodiversité unique qui doit faire face à de nombreuses menaces, dont l’une des plus graves est la déforestation. Sur cette île qui connaît un fort taux de pauvreté, les principales causes de destruction et de dégradation des forêts proviennent du défrichement de petites parcelles de végétation pour la culture sur brûlis et la production de charbon de bois.
La déforestation est à l’origine d’une importante érosion et de la perte de terres arables ; elle entraîne aussi une accumulation de sédiments dans les rivières et, à l’aval, les estuaires qui réduisent ainsi l’habitat des espèces marines. En bout de chaîne, ce sont les paysans et les pêcheurs qui subissent une perte de leurs sources de revenus.

Autre conséquence directe de la déforestation est l’accroissement des émissions de gaz à effet de serre. Selon le Groupe Intergouvernemental d’Experts sur l’Evolution du Climat (GIEC), les émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation représentent environ 15% du total des émissions globales.

Aussi, le programme holistique de conservation des forêts à Madagascar (ou PHCF), d’une durée initiale de quatre ans, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre résultant de la déforestation et de la dégradation des forêts à Madagascar. Dans ce domaine, il s’agit d’un programme pionnier d’envergure développé en partenariat avec la Fondation française GoodPlanet qui bénéficie du soutien financier d’ Air France. et mené sur le terrain par le WWF, il contribuera également à améliorer les conditions de vie des communautés locales et à préserver la biodiversité unique de l’île.




Le programme couvre une très large zone de plus de 500’000 hectares de forêts de grande valeur pour la conservation (environ 380’000 hectares de forêt tropicale humide et 125’000 hectares de forêt sèche épineuse). Il est réparti sur cinq zones et couvre cinq volets distincts. L’une des clefs de ce programme est l’implication exemplaire des communautés locales réparties sur le territoire malgache sans oublier les institutions locales et nationales, les ONG présentes sur place et des organismes scientifiques dont certains de renommées internationales.


Des résultats tangibles

Alors que la première phase du programme arrive à échéance à la fin de l’année, nous pouvons d’ores et déjà constater l’importance des progrès réalisés dans tous ses volets.
 / ©: WWF Madagascar / Martina Lippuner
L' équipe du PHCF (Programme Holistique de la Conservation des Forèts) s' est rencontrée le 18. Septembre 2012 au Café de la Gare à Antananarivo pour une journée de partage et de réflexions dédiée à ce programme qui touche à la fin de sa première phase.
© WWF Madagascar / Martina Lippuner

PHCF Day

 WWF, Air France et la Fondation Good Planet, partenaires du programme holistique de conservation des forets (PHCF) ont organisé une journée de partage et de réflexions dédiée à ce programme qui touche à la fin de sa première phase. Cette journée, essentiellement destinée aux partenaires, aux institutions scientifiques, aux organisations environnementales ainsi qu’aux institutions de recherches, était une occasion d’échanges, de réflexions et de débats sur la conservation, le REDD+, le développement durable du monde rural à Madagascar.

Aux présentations des avancées du programme sur le terrain (Coopération avec les communautés de base, appuis aux transferts de gestion des ressources naturelles, promotion d’activités alternatives aux cultures itinérantes…) se sont succédées les présentations scientifiques (mesure du carbone organique, cartographie des stocks de carbone de la biomasse aérienne, système d’information géographique) qui ont démontré l’aspect holistique de ce grand projet qui intervient dans le corridor de Marojejy, Tsaratànana et Anjanaharibe Sud ; le corridor Fandriana Vondrozo et dans la région de Fort Dauphin.
 / ©: WWF Madagascar / Martina Lippuner
© WWF Madagascar / Martina Lippuner

VOYAGE DE PRESSE

A l'initiative d'Air France, mécène exclusif du PHCF, plusieurs grands médias français se sont déplacés à Madagascar du 5 au 9 octobre dernier pour découvrir les réalisations du PHCF, trois ans après son lancement. Après une première journée essentiellement consacrée à la comptabilité carbone du PHCF, nos vahiny ("invités" en malgache) se sont rendus dans les exceptionnelles forêts épineuses du sud pour découvrir ce monde à part et toutes les activités mises en oeuvre par WWF pour le préserver. Une journée riche en découvertes et émotions pour tous les participants.

Médias participants : TV5 Monde, Europe 1, Paris Match, Les Echos, Le Point, Youphil, Memento

Quelques echos:
Europe 1
Paris Match

SIDE EVENT FONDATION GOOD PLANET A DURBAN, LE PHCF A L'HONNEUR !

Avec plus de 36 heures de retard, la 17ème Conférence des Parties (COP) s'est achevée decembre dernier à Durban. Censée ouvrir la voie à un accord mondial pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et la hausse des températures à 2°C, la conférence n'a que partiellement rempli ses objectifs: avec les resultats à Durban, la planète se dirige vers un réchauffement de 4°C.
La fondation Good Planet était représentée sur place par 3 personnes du programme Action Carbone. Ce fut notamment l'occasion de présenter les avancées du PHCF lors d'un Side Event qui lui était spécialement consacré et auquel GoodPlanet avait convié Madagascar National Parks, l'Office National pour l'Environnement et le Verified Carbon Standard (VCS). 
 rel=
Les sites de WWF pour la mise en place du projet.
© WWF
Vidéo: Transfert de gestion à Fandriana
Le transfert officiel de la gestion des ressources naturelles de l'État vers les communautés locales est un moment important pour ces dernières qui sont investies de nouvelles responsabilités. La cérémonie est toujours festive. 

Vidéo: Succès pour la mission LiDAR!
La mission la plus importante du volet du Programme Holistique de Conservation des Forêts qui consiste à comptabiliser le carbone forestier a eu lieu à la fin du mois de mars 2010. Un bimoteur Cessna équipé de la technologie LiDAR (Light Detection and Ranging) a survolé les deux sites les plus vastes du projet pour mesurer précisément la hauteur de la canopée de la forêt et des différentes couches de végétation sous la canopée. Lire

 rel=
© WWF-MWIOPO / M. Lippuner

Des histoires à lire

Le Programme holistique de conservations des forêts travaille avec - et pour - des milliers de personnes. Dont certaines ont beaucoup à dire. Aujourd'hui, lisez les histoires de Monsieur Boba, de Kotobatovisa, de Philomène ou de Kotosarahy, des résidents du site de Vondrozo.
 / ©: WWF MWIOPO / Martina Lippuner
© WWF MWIOPO / Martina Lippuner

A la rencontre du staff d'Andapa

Le Programme Holistique de Conservation des Forêts emploie près de 70 personnes. Portraits express. Aujourd'hui: tous les responsables du projet et le staff d'ANDAPA