Foresterie sociale: les enjeux | WWF

Foresterie sociale: les enjeux

Les habitants des forêts du Cameroun et du Gabon sont, comme la plupart des peuples forestiers d'Afrique centrale, des essarteurs: ils pratiquent l’agriculture itinérante sur brûlis. Ces dernières décennies, de multiples et profonds changements ont entraîné des contraintes importantes sur ces populations et leur environnement; citons la sédentarisation imposée par les autorités, l'abandon des cultures de rente que sont le café et le cacaoyer, l'exploitation forestière à court terme et souvent illégale et le braconnage.
Les défis et enjeux de la forêt communautaire ou sociale sont les suivants:
  • La gestion communautaire des forêts peut constituer la pierre angulaire d'un système de bonne gouvernance forestière locale, de gestion durable des ressources naturelles forestières et de développement humain durable en milieu rural forestier;.
  • L'appropriation par les populations de la gestion de leurs forêts pour qu'elles passent d'un mode de cueillette au sens large à un mode de gestion durable de la forêt;
  • La mise en place, par ces communautés, d'une gestion durable de cette forêt par, entre autre, des coupes limitées et planifiées sur le long terme;
  • L'augmentation du niveau de vie des populations locales au travers d'une l'exploitation forestière à forte valeur ajoutée pour elles mais aussi grâce à la diversification des revenus agroforestiers;
  • La réduction de l'exploitation illégale des ressources naturelles;
  • Le passage d'un mode de fonctionnement basé sur l'individu, la famille et le lignage comme c'est le cas aujourd'hui à une organisation en communautés structurées et responsables du développement à long terme.
  •  
	© WWF / DACEFI
  •  
	© EU
    Commission européenne