Activités de la Phase 2 (en cours) | WWF

Activités de la Phase 2 (en cours)

Cameroun
  • Information, formation et sensibilisation des acteurs du processus de foresterie communautaire,
  • Accompagnement de l’Union des GICs des Forêts Communautaires Mpouo et Bobin de Messamena (UFCOMBI) dans la mise en œuvre des plans simples de gestion des forêts communautaires dont ses membres sont attributaires, la commercialisation des produits issus de l’exploitation et le réinvestissement des revenus dans les projets à intérêt communautaire,
  • Développement des outils et la conduite de l’éducation environnementale dans les établissements primaires et secondaires,
  • Capitalisation des expériences et leçons en vue d’une réplication, d’incidences politiques et institutionnelles, et de développement des outils de base pour la gestion des FC.

Gabon
Si la première phase du projet DACEFI s'est déroulée de janvier 2006 à décembre 2008 au Cameroun et au Gabon, la phase deux du projet a redémarré au début de l'année 2010.

Cela veut dire que durant plus d'un an, les activités des forêts communautaires n'ont pas été suivies.

Avant même de démarrer les activités spécifiques de DACEFI-2, il s'agissait donc de faire le point des activités communautaires, forestières et agroforestières menées dans les villages en l'absence du projet.

L'évolution des sites pilotes durant la période intermédiaire
Après plus d'un an d'absence, l'équipe technique a pris le temps de faire le point des réalisations, de l'état des lieux et des différents aspects du projet dans les villages pilotes.

Force est de constater que la situation n'est pas très positive:

Les activités communautaires:
Pour l'essentiel, dans les trois villages concernés, les activités communautaires ont été très limitées; aucune assemblée générale n'a été organisée.

Les bureaux exécutifs ne se sont pas réunis et, dès lors, quasi aucune décision communautaire n'a été prise.

Nous devons même constater que les mouvements d'argent générés dans les communautés ont exacerbé des conflits latents. Nous avons retrouvé des situations tendues et même conflictuelles.

Il est cependant à noter que dans le village La Scierie, des activités communautaires ont été menées à l'initiative de Nicaise, chef de village et vice-président de l'association Ndonga Bana Ba La Scierie.
Notons:

  • l'achat d'un groupe électrogène pour alimenter le village en électricité,
  • le lancement de la construction de deux cases pour les enseignants du village. L'une de ces 2 cases est quasi terminée depuis fin mai 2010. Malheureusement, depuis le décès accidentel de Nicaise et les conflits qui en ont découlé, ces initiatives ont été interrompues.

Les activités forestières
L'équipe technique a malheureusement du constater que de nombreux arbres ont été abattus, sur base de PGG (permis de gré à gré) dans les deux sites pilotes.

Un recensement et positionnement précis est en cours. Il sera accompagné d'un compte rendu administratif et financier sur base des contrats qui seront analysés.

Les activités en agroforesterie
En dehors du verger de La Scierie, on doit considérer qu'aucun site n'a été suffisamment entretenu.

La reconnaissance des FC pilotes et des PSG présentés
L'administration considérant que l'expérience de deux sites pilotes n'était pas suffisante pour valider le mode opératoire de mise en place des FC, aucun canevas de FC ni aucun canevas de PSG n'a été validé par ces autorités.

En plus des frustrations importantes que cela entraîne auprès de tous les acteurs concernés par le projet DACEFI, cette non reconnaissance laisse la porte ouverte à des contrats de type PGG qui vont à l'encontre du travail de mise en place des FC.

Les activités prévues par DACEFI, phase 2

En cette première année du projet DACEFI-2, les activités suivantes sont mises en œuvre dans la région de Makokou:
  • Appuyer la mise en place de structures formelles de gestion de la forêt communautaire
    Avec l’aide d’un consultant en sociologie, un travail a été mené à Nzé Vatican et la mise en place du bureau exécutif de l’association est prévue pour février 2011.
  • Apporter un appui aux structures en place par des formations spécifiques continues:
    gestion de conflit, comptabilité villageoise, etc.Des formations en comptabilité villageoise et en gestion des conflits ont été animées en décembre 2010 et d’autres formations sont prévues en février 2011.
  • Dans le cadre des partenariats avec les universités locales et les instituts de recherche nationaux, des contacts sont pris, dans un premier temps avec l’ENEF, pour confirmer la collaboration au niveau des travaux de fin d’études à mener par des étudiants.
  • Mettre en place et suivre des pépinières villageoises d’espèces ligneuses et de PFNL
    Les trois pépinières ont été nettoyées et, sous la direction de l’agroforestier, elles font l’objet de nouveaux semis et plantations.
  • Appuyer le développement des techniques d’exploitation artisanales du bois
    Une formation spécifique au sciage du bois et à son exploitation est prévue, sans doute durant le deuxième trimestre 2011.
  • Développer des initiatives visant à la réduction des conflits entre populations locales et exploitants forestiers
    Des contacts ont eu lieu avec Rougier pour mettre en place une collaboration entre Rougier et le projet dans les communautés près desquelles Rougier possède des concessions. Des contacts similaires doivent avoir lieu avec les autres exploitants forestiers potentiellement concernés.
  • Organiser des séminaires sur les forêts communautaires et la foresterie sociale
    Un premier séminaire de démarrage du projet DACEFI 2 a eu lieu début juin 2010. Il a permis de réunir tous les acteurs directs et indirects du projet ainsi qu’un certain nombre d’ONG susceptibles de collaborer avec le projet dans le futur.
  •  
	© WWF / DACEFI
  •  
	© EU
    Commission européenne