Des aimants pour sauver les requins | WWF

Des aimants pour sauver les requins

Posted on 11 May 2006    
Michael Hermann is the winner of the 2006 Smart Gear Competition.
© WWF

Bruxelles, Belgique - Des milliers de requins pourraient échapper aux filets des pêcheurs et, par conséquent, à une mort certaine grâce à des innovations telles que le projet lauréat du concours international du WWF pour un matériel de pêche intelligent. Lors de la remise des prix, qui a eu lieu au salon européen des produits de la mer à Bruxelles, le WWF en a appelé à l’Union européenne pour qu’elle légifère en la matière et encourage l’utilisation d'équipements de pêche à même de pallier ce problème environnemental et économique majeur.

Chaque année, des millions de tonnes de poissons sont perdus parce qu’ils ne correspondent pas à la prise souhaitée, tandis que des centaines de milliers d'oiseaux marins, de cétacés, de tortues de mer et d’autres animaux marins, dont des requins, sont tués à cause de pratiques de pêche destructrices. Ces prises «accidentelles» portent le nom de prises accessoires et expliquent en partie pourquoi certaines espèces marines sont en voie d’extinction.

Créé en 2004, le concours international du WWF pour un matériel de pêche intelligent est un prix annuel ouvert à tous, le but étant de concevoir des projets de matériel de pêche pratique et innovant, destiné à réduire ces prises accessoires. Le concours 2006 comptait plus de 80 projets issus de 26 pays différents, le lauréat recevant de la part du WWF une somme de quelque € 20.000 (US$ 25.000).

Grâce à sa solution innovante destinée à réduire les prises accessoires de requins, Michael M. Herrmann, associé de recherche au sein de l'organisation américaine SharkDefense, a remporté le concours 2006. Étant donné que les requins sont capables de détecter les champs magnétiques, M. Hermann a découvert que le fait de placer des aimants puissants juste au-dessus des hameçons d'une palangre pourrait éloigner certaines espèces de requins.

Chaque année, des milliers de requins perdent la vie, pris au piège d’hameçons disposés en mer par les pêcheries commerciales de thon et d'espadon, à tel point que certaines espèces de requins sont désormais en voie d’extinction, certaines populations ayant vu leurs rangs se réduire de pas moins de 90 pour cent.

«Or, des solutions existent, et nous n’avons aucune excuse pour permettre un tel gaspillage dans nos mers», déclare James Leape, Directeur Général du WWF International.

«Le matériel de pêche intelligent est essentiel si nous voulons éviter que requins, oiseaux de mer et tortues de mer ne soient rayés de la population marine. En l’absence de mesures législatives rapides et audacieuses de l’Union européenne et d’autres instances internationales, ce problème de gaspillage perdurera, avec le risque pour les pêcheurs, à plus long terme, de se retrouver sans emploi».

Bien que la flotte de pêche de l’Union européenne figure parmi les moins rentables, on peut dire que l’UE est restée pratiquement les bras croisés depuis la mise sur pied en 2002 du plan d'action visant à réduire les prises accessoires. Le WWF prie instamment l’UE d’agir et d’établir un plan de gestion des requins, qui s’attaquera au problème et encouragera l’essai de dispositifs tels que les aimants de M. Herrmann. Ce plan devrait également comporter des mesures tendant à protéger les requins pélagiques, une nécessité compte tenu du manque actuel de connaissances quant à l’impact de la pêche sur ces espèces vulnérables.

Selon le WWF, le concours pour un matériel de pêche intelligent prouve que la pêche et d’autres secteurs commerciaux ont décidé de relever le défi. L’organisation de protection de la nature et de l’environnement déclare qu’il revient maintenant à la Commission européenne et au Conseil de leur emboîter le pas.

Notes aux rédacteurs: 
• Prises accessoires - les chiffres:
- Plus de 250 000 caouanes marines en voie d'extinction et tortues luth gravement menacées d’extinction sont chaque année prises au piège des palangres lancées en mer pour la pêche au thon, à l'espadon et autres poissons.
- 26 espèces d’oiseaux marins, dont 17 espèces d’albatros, sont menacées d’extinction à cause de la pêche à la palangre, qui fait plus de 300.000 victimes parmi les oiseaux marins chaque année.
- D’après les estimations, 89% des requins marteaux et 80% des renards de mer et requins blancs ont disparu de la partie nord-est de l’océan Atlantique au cours des 18 dernières années, en grande partie à cause des prises accessoires.

• Deux gagnants, qui recevront chacun quelque € 4.000 ($ 5.000), ont eux aussi soumis des idées ingénieuses:
- Chris Carey de Independent Fisheries Ltd, en Nouvelle-Zélande – M. Carey a proposé une solution au problème que constitue la prise au piège des oiseaux dans les fils attachés aux chaluts. Carey a attaché une corde recouverte d'un matériau de couleur vive, battant l’air, au fil reliant le bateau au filet. Les oiseaux le remarquent ainsi plus facilement et s'en éloignent.

- Kristian Zachariassen du laboratoire des pêcheries des îles Féroé – De nombreux chalutiers insèrent déjà des «grilles» de filtrage dans leurs chaluts. Les poissons trop gros pour la grille peuvent s’échapper du filet grâce à une ouverture située à l'avant de la grille. Cependant, en raison du flux d'eau qui traverse le filet, des poissons non visés sont quand même attrapés sur les côtés du filet devant la grille. À cela s’ajoute que ces grilles sont bien souvent extrêmement lourdes. D’où l’idée de Zachariassen de concevoir une grille souple plus légère. Grâce à la souplesse de la grille, l’eau traverse le filet différemment, moins de poissons étant pris dans les mailles du filet devant la grille.

• Les lauréats du concours pour un matériel de pêche intelligent ont été désignés par un jury hétéroclite, composé notamment de pêcheurs, de chercheurs, d’ingénieurs, de gestionnaires de pêcheries, de représentants du secteur des produits de la mer et d'écologistes issus des quatre coins de la planète.


Pour toute information complémentaire:
Catherine Brett, chargée de communication,
WWF European Policy Office
Tél: +32 2 740 0936
Portable: +32 485 997 690
E-mail: cbrett@wwfepo.org

Claudia Delpero, responsable de la communication,
WWF European Policy Office
Tél: +32 2 740 0925
Portable: +32 497 406 381
E-mail: cdelpero@wwfepo.org

Michael Hermann is the winner of the 2006 Smart Gear Competition.
© WWF Enlarge
Every year, driftnets kill thousands of sharks and dolphins off the Moroccan coast and in other areas of the Mediterranean.
© WWF / Cat Holloway Enlarge