L’Espagne et l’UE se montrent incapables de sauver le félin le plus menacé au monde | WWF

L’Espagne et l’UE se montrent incapables de sauver le félin le plus menacé au monde

Posted on 09 March 2005    
Gland, Suisse – Le lynx ibérique pourrait être le premier félin à disparaître depuis 10.000 ans si l’Union européenne et l’Espagne ne se décident pas à prendre des mesures radicales en vue de le sauver, déclare le WWF.

Il ne reste plus aujourd’hui qu’une centaine de lynx ibériques dans la nature. Selon le WWF, l’UE contribue activement au déclin de cette espèce en finançant des routes et des barrages dans des habitats cruciaux pour la survie du lynx.
 
Le WWF demande que les habitats naturels les plus importants pour l’espèce soient inclus sans tarder dans le réseau de sites protégés Natura 2000. 
 
D’après l’étude la plus récente, menée par le gouvernement espagnol en 2004, il ne subsiste plus que deux populations reproductrices du lynx ibérique, isolées l’une de l’autre dans le sud de l’Espagne.

Ensemble, ces deux populations ne totalisent plus qu’une centaine d’animaux, parmi lesquels seulement quelque 25 femelles reproductrices.

Il y a deux ans à peine, les effectifs totaux de l’espèce étaient évalués à au moins 160 individus.

La nouvelle étude met donc en évidence la situation de plus en plus précaire du lynx ibérique.

Les morts accidentelles provoquées par des véhicules circulant à grande vitesse sur un réseau de routes de plus en plus dense sont à présent devenues la principale cause de mortalité du lynx ibérique. 
 
Depuis plus de deux ans, le WWF fait pression sur les autorités espagnoles pour fermer la route reliant les villages de Villamanrique à El Rocio, une route qui traverse de part en part le Parc naturel de Doñana et divise un habitat très important pour le lynx ibérique.

Cette route a été construite en partie grâce à un financement de l’UE et a déjà provoqué la mort de plusieurs lynx, le dernier en date il y a six mois. 
 
"Dans le cas d’une population aussi réduite, la perte d’un seul individu rapproche l’espèce de l’extinction totale", déclare Luis Suarez, Directeur du Programme de conservation des espèces au WWF-Espagne. "Nous ne pouvons accepter que l’UE continue à financer des projets destinés à protéger le lynx ibérique tout en finançant au même moment des projets d’infrastructures néfastes à l’espèce."  
 
Le WWF est d’avis que l’actuelle réforme des Fonds structurels de l’UE devrait empêcher de telles aberrations et faire en sorte que plus aucun financement ne soit accordé s’il est prouvé qu’il aura un impact négatif sur la conservation d’espèces aussi menacées que le lynx ibérique.

De précédentes études du WWF ont montré que 53 projets de travaux publics en Espagne mettent en danger la survie de ce félin.

Les barrages représentent une menace particulièrement sérieuse, en inondant des fonds de vallée considérés comme les meilleurs habitats naturels pour l’espèce. 
 
Le réseau Natura 2000 de l’UE est un élément capital pour la protection du lynx ibérique, offrant le niveau de protection des habitats naturels le plus élevé en Europe.

Mais, précise le WWF, les sites proposés par le gouvernement espagnol pour être repris dans le réseau n’incluent pas tous les habitats nécessaires à la survie du lynx.

C’est le cas surtout du corridor biologique qui devrait permettre de maintenir les contacts entre les populations de lynx du Parc national de Doñana et de la Sierra Morena, et qui revêt une importance primordiale. 
 
"Nous savons que ces deux populations offrent les meilleures chances de survie à l’espèce. Tous les sites d’importance capitale pour le lynx ibérique devraient être inclus dans le réseau Natura 2000, et la route Villamanrique – El Rocio devrait être fermée à la circulation", déclare le Dr. Susan Lieberman, Directrice du Programme global de conservation des espèces du WWF. "L’UE ne peut plus continuer à offrir quelques miettes à la conservation de la nature tout en finançant de grands projets qui vont totalement à l’encontre de cet objectif. Il est temps que l’UE considère la conservation des espèces sauvages comme un sujet sérieux." 
 
Le lynx ibérique est également menacé par d’autres facteurs comme la raréfaction du lièvre (la principale proie du lynx) et la chasse illégale. 
   
NOTE :
 
Le dernier félin à avoir disparu était le tigre à dents de sabre. L’espèce s’est éteinte il y a environ 10.000 ans. Elle vivait au Pléistocène (Ere Quaternaire). Prédateur redoutable, ce tigre mesurait 1,2 à 1,5 m long pour une hauteur de 0,9 m, et pesait quelque 200 kg. 
 
Pour plus d’infos :
 
Olivier van Bogaert,
Service de presse du WWF International,
tél.: +41 22 364 9554,
e-mail: ovanbogaert@wwfint.org