Présidence Française du Conseil européen : - 30 % d’émissions de gaz à effet de serre, c’est possible et c’est 100 % gagnant.



Posted on 01 July 2008
The UK power sector increases its CO2 emissions.
© WWF-Canon / Adam OswellEnlarge
A partir du 1er Juillet, Nicolas Sarkozy présidera pendant 6 mois l’Union européenne. Cette présidence arrive à un moment crucial pour l’avenir de notre planète. A cette occasion, le WWF-France rend public son Manifeste Climat pour la Présidence Française de l’Union européenne (PFUE).

Le 3 juillet, devant les ministres de l’environnement des 27 pays membres réunis à Saint-Cloud, il défendra ses propositions et solutions qui démontrent que la réduction de 30% des émissions de gaz à effet de serre (GES) est possible d'ici à 2020 si l’Europe fait preuve d’ambition et de volonté.

Le temps est compté : il ne reste plus que 18 mois aux nations du monde entier pour trouver un accord international capable de répondre à l’urgence des changements climatiques. D’ici là, la dernière grande étape sera la Conférence des Nations-Unies de Poznan, en cette fin d’année. L’Union européenne, si elle veut assumer son rôle de leader en matière de lutte contre les changements climatiques, devra y faire des propositions concrètes. A commencer par des objectifs ambitieux de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre sur son propre territoire et une solution claire pour assumer sa responsabilité climatique vis-à-vis des pays en développement.

Or pour le moment, le fameux Paquet Energie Climat en discussion au niveau européen ne répond pas à ces attentes : il ne prévoit officiellement qu’un objectif de réductions des émissions de 20% d’ici à 2020 - en contradiction avec les recommandations des scientifiques - et ne précise pas où l’Union européenne va trouver les dizaines de milliards d’euros nécessaires pour soutenir les pays en développement dans leur lutte contre les changements climatiques.

« Si la France n’est pas capable d’élever l’ambition du Paquet Energie Climat, cela aura des conséquences graves pour l’avenir de la planète puisque les chances de voir la question climatique prise au sérieux dans le reste de monde s’amenuiseront » déclare Damien Demailly, chargé de programme Climat-Energie au WWF-France.

Dans son Manifeste Climat, le WWF-France formule ses demandes pour une Présidence Française de l’Union européenne réussie. Il demande à Nicolas Sarkozy d’engager l’Europe à réduire ses émissions de 30% d'ici 2020, sur son territoire, et de mobiliser l’équivalent financier de 15% de réductions supplémentaires pour aider les pays en développement.

C’est le message que sera invité à défendre le WWF, le 3 juillet 2008, à l’occasion du Conseil informel de l’Environnement. Il présentera également aux ministres européens de l’environnement ses solutions pour atteindre l’objectif de 30%, et leurs bénéfices pour notre qualité de vie et nos économies.

Pour Serge Orru, Directeur général du WWF-France, « la présidence française de l’Union est l’occasion de porter un message et des engagements internationaux fidèles à l’esprit du Grenelle de l’environnement. Nous devons êtres ambitieux et dès à présent réduire de 30% nos émissions pour garantir un avenir 100% gagnant à nos enfants. »

Contacts Presse :
Pierre Chasseray, Responsable Relations Presse WWF-France
Tél: +33 1 55 25 84 61
Portable: +33 6 87 92 32 68
E-mail: pch@wwf.fr

Marie Feydeau, Attachée de Presse WWF-France
Tél: +33 1 55 25 84 34
Portable: +33 6 69 19 54 91
E-mail: mfeydeau@wwf.fr
The UK power sector increases its CO2 emissions.
© WWF-Canon / Adam Oswell Enlarge
Donate to WWF

Your support will help us build a future where humans live in harmony with nature.