Adiny Iray ho an'ny Tany - 1 000 fatana mitsitsy pour la Terre



Posted on 23 March 2013  | 
La fanfare de l'ONG Bel Avenir a animée Earth Hour - Adiny Iray ho an'ny Tany à Toliara
© WWF / Adelaide TouchainEnlarge
Toliara, 23 mars 2013 – Chacune des mille familles d’Antaravay, de Tsongobory, d’Anketraka, d’Andaboly et Anketa-Bassont partie avec un fatana mitsitsy, foyer économe, ce matin du 23 mars 2013, à Toliara. WWF et l’Association pour le Développement de l’Energie Solaire (ADES) ont mobilisé 43 millions Ar pour fournir ces 1 000 foyers économes aux familles des ces quartiers sont les plus lourdement frappés par le cyclone Haruna qui a traversé la région de l’Atsimo Andrefana.

« C’est la première fois que je possède ce genre de fatana » explique Maurice, père de famille de Tsongobory, venu tôt ce matin pour recevoir son foyer économe. « Ma famille est habituée aux foyers classiques avec lesquels on utilise bien plus de charbon qu’avec le fatana mitsitsy. Je vais tester cette nouveauté et je vous en dirai des nouvelles », confie-t-il, en installant son fatana sur sa bicyclette.

A l’instar de Maurice, un millier de personnes sont venues ce matin du 23 mars 2013 récupérer leurs fatana mitsitsy tant attendus. La plupart de ces familles ont surtout été séduits par l’économie réalisée au quotidien en utilisant ces foyers économes. Jacqueline, originaire d’Antaravay confie : « 5 900 Ar économisés chaque mois…Voulez-vous que je vous dise ce que je pourrais avec cette petite épargne ? Je stockerais des produits de première nécessité, essentiellement : savon, sucre et peut-être un peu de riz. Je sais, cela parait dérisoire, en même temps, c’est un gain que je n’aurais sûrement pas pu faire sans ce fatana ». Le passage du cyclone Haruna a été une épreuve difficile pour ces familles : « Nous avons vu l’eau monter et doubler de niveau en moins de vingt minutes. Nos vêtements, nos meubles, toute notre vie, ont été emportés par la houle. Il a fallu des pirogues pour nous récupérer », explique Sidonia, originaire d’Anketraka, dont la maison a été totalement détruite.

« Nous sommes conscients que 1 000 fatana mitsitsy ne résoudront pas, à eux seuls, les soucis environnementaux de toute la région Atsimo Andrefana. Mais par ce geste, nous voulons démontrer que conserver l’environnement n’est pas contradictoire avec le développement économique et peut aussi soulager les portefeuilles des familles dans le besoin » explique le directeur de l’antenne régionale d’ADES à Toliara, José Patrick Randrianirina qui souligne toujours : « Utilisés à bon escient, ces fatana mitsitsy ont une durée de vie moyenne de trois ans. Ils peuvent aider la région Atsimo Andrefana à sauver quelques 175ha de forêts par an pour la simple raison qu’en utilisant un foyer économe, nous diminuons de moitié notre consommation de charbon et de bois sec. Pour chaque ménage, cela signifie une économie de 70 000 Ar par an, soit 210 millions d’Ar économisés par toutes ces familles bénéficiaires d’ici trois ans ».

A l’instar des 5 000 villes, des 152 pays et de plus d’un milliard de personnes dans le monde, Toliara célèbre aussi Earth Hour : « Dans les pays développés, les lumières s’éteignent de manière symbolique ce 23 mars 2013, de 20h30 à 21h30. A Madagascar, la plupart de la population n’a pas accès à l’électricité et dans d’autres régions où l’électricité est installée, les délestages et les coupures sont fréquents. 80% des Malgaches dépendent du charbon et du bois de chauffe, principales sources d’énergie quotidienne. Raison pour laquelle nous avons décidé de nous mobiliser pour la distribution de ces foyers économes, afin de réduire cette forte dépendance sur nos ressources naturelles et nos forêts, tout en soulageant ces familles démunies, victimes du cyclone. C’est un geste simple qui prend son sens dès lors que nous l’adoptons tous, en même temps, pour nous-mêmes, nos familles et les prochaines générations » selon Richard Hughes, Représentant Régional de WWF à Madagascar et dans l’Océan Indien Occidental.

Reboisement à Antananarivo
 

A Antananarivo, ce 23 mars 2013, une centaine d’écoles de la circonscription scolaire d’Antananarivo démarreront le reboisement de 10 000 plants. La campagne durera au-delà de Earth Hour, une vague de 2 500 plants ont été mis en terre au cours de la journée : « C’est aussi le sens de cet évènement. Eteindre pendant une heure est un geste symbolique, adopter un comportement qui économise nos ressources naturelles et nos sources d’énergie est une manière de vivre », selon Pascal, un des encadreurs des jeunes venus reboiser. Pour ces derniers, « c’est un début dans notre engagement pour l’environnement. C’est un geste simple que nous pouvons faire, en tant que jeunes », comme le commente Johan, du collège d’enseignement public d’Ambohidratrimo.

Les lumières s’éteindront symboliquement au Palais de la Reine, à la gare ferroviaire de Soarano, et à l’Hôtel de ville d’Analakely, de 20h30 à 21h30. Des dîners aux chandelles sont organisés au 313, au Colbert, au Carlton, au Café de la Gare, au Sakamanga, La Varangue, Radama, Palissandre, Chalet des roses, Sakamanga.Earth Hour reste un geste symbolique, WWF et plus d’un milliard de personnes dans le monde nous appellent à agir, au-delà de Earth Hour.
La fanfare de l'ONG Bel Avenir a animée Earth Hour - Adiny Iray ho an'ny Tany à Toliara
© WWF / Adelaide Touchain Enlarge
Une dame avec son nouveau foyer économe, le jour de Earth Hour 2013 à Toliara, Madagascar
© WWF Madagascar / Martina Lippuner Enlarge
Richard Hughes, 'Représentant Régional du WWF donne un foyer amélioré à un bénéficiaire, Toliara, Madagascar
© WWF / Stephan Waeber Enlarge
José Patrick Randrianirina de ADES parle des avantages des foyers économes, Toliara, Madagascar
© WWF Madagascar Enlarge