Tunisie

Coastline of the Cap Négro-Cap Serrat MPA in Tunisia rel=
Coastline of the Cap Négro-Cap Serrat MPA in Tunisia
© E. Parker - WWF Mediterranean

Établissement de l’Aire Marine et Côtière Protégée de Cap Négro-Cap Serrat

Le projet pilote en Tunisie vise à établir une unité de gestion efficace pour l’AMP de Cap Négro-Cap Serrat qui se trouve dans la région de Kroumirie et Mogods (dans le nord-ouest de la Tunisie) et à garantir un cadre financier pour gérer la future AMP de manière durable.

Dans l’attente que l’aire de Cap Négro-Cap Serrat soit déclarée officiellement Aire Marine et Côtière Protégée (AMCP) par la loi tunisienne, le projet pilote élabore sur les résultats du projet tunisien SMAP III. Un plan de gestion GIZC pour la région des Kroumirie et des Mogods avait été développé dans le cadre de ce projet. Pendant le processus de planification, une AMCP avait également été identifiée et un plan de gestion préliminaire pour cette aire avait été développé.

Une alliance pour des AMP durables

En Tunisie, tout comme dans d’autres pays d’Afrique du Nord, les insuffisances d’un cadre juridique adéquat pour réglementer la désignation et la protection des AMP a jusqu’à récemment entravé leur mise en oeuvre efficace dans le pays. Une loi sur les Aires Marines et Côtières Protégées a été approuvée en juillet 2009 en Tunisie, et dans un avenir proche de nombreuses AMP prépareront leur dossier de classement, y compris Cap Négro-Cap Serrat.

Beaucoup d’AMP tunisiennes sont des îles et des archipels malgré des pressions croissantes sur les zones côtières. De plus, les AMP existantes dépendent fortement de financements étrangers pour ce qui est de leur gestion et il n’existe pas encore de division claire des responsabilités entre les ministères et les administrations pour la gestion des aires marines et côtières.

Étant donné que Cap Négro-Cap Serrat comprend des aires terrestres et marines, le projet a été développé en partenariat avec les institutions chargées des côtes, des forêts et de l’agriculture du pays (APAL, DGF et CRDA de Beja). La coordination locale du projet pilote est confiée au bureau de Tunis du WWF Méditerranée qui aide les autorités dans la mise en place de la future AMCP. Une attention particulière a été consacrée au développement d’un business plan et à l’identification des mécanismes les plus appropriés pour la pérennisation du financement de l’AMCP de Cap Négro, afin de s’affranchir de la dépendance de financements étrangers. Par conséquent, le projet oeuvre pour renforcer la capacité de l’unité de gestion de l’AMCP et garantir l’intégration de Cap Négro-Cap Serrat dans la stratégie nationale de l’APAL pour la création d’un système tunisien d’AMP.