Après la révolution : la société civile et la nouvelle approche de développement local dans la région des Kroumirie et Mogods - Cap Négro/Cap Serrat AMCP | WWF

Après la révolution : la société civile et la nouvelle approche de développement local dans la région des Kroumirie et Mogods - Cap Négro/Cap Serrat AMCP

Posted on 29 January 2012    
Coastal communities need support on Tunisia's north coast
Coastal communities need support on Tunisia's north coast
© E.Parker / WWF
Après des décennies passées sous le bâton de régimes autoritaires, la société civile tunisienne peut enfin profiter d'un climat de liberté pour pouvoir remplir son rôle. En Tunisie, comme ailleurs, la contribution de la société civile dans la transition démocratique ainsi que dans la transformation structurelle et le développement rural de la société est d'une importance considérable.

L'expérience tunisienne est riche en termes de développement rural. Cette expérience a produit des résultats encourageants tels que l'amélioration des infrastructures, le désenclavement des espaces ruraux, l'amélioration des conditions de vie et de production des populations. Mais d'un coté plus structurel, cette expérience a eu ses limites. Les modes d'intervention sur le terrain ont été marqués par des lourdeurs institutionnelles et par un manque d'implication des populations locales dans le processus de développement, avec une tendance à considérer les communautés comme simples bénéficiaires et non comme partenaires. II s'agit, en effet, d'une rupture totale avec une approche intégrée de développement et de gestion des ressources naturelles.

Actuellement L'Etat doit répondre au changement du nouveau contexte national post-révolutionnaire, et prendre en compte l'émergence de la société civile. La société civile doit maintenant faire partie intégrante des nouveaux modes de gouvernance du pays, afin d'améliorer l'efficacité de ses interventions, notamment celles qui relèvent du développement rural et de la gestion des ressources naturelles.

Les pouvoirs publics, le secteur privé et les organisations de la société civile doivent jouer un rôle plus actif et contribuer à rapprocher les décisions politiques des priorités et des besoins réels du milieu rural. Les associations de développement, nouvellement crées dans les zones rurales en Tunisie, doivent représenter les instruments qui peuvent servir à renforcer la capacité d'action collective de la population rurale

Pour la région des Kroumirie et Mogods au Nord-Ouest du pays, région à forte richesses naturelles et faible niveau de vie et développement, l'émergence des associations de développement depuis la révolution jouera un rôle de médiateur prépondérant entre les projets de développement et les populations locales. On passera ainsi d'une situation de développement "à partir du sommet" à un développement "à partir de la base".

Dans ce cadre de cette nouvelle approche, le projet MedPAN Sud en Tunisie a élaboré une nouvelle stratégie de renforcement des capacités et de développement local des populations, dans et au alentour de l'Aire Marine et Côtière Protégée (AMCP) de Cap Négro/Cap Serrat. Cette stratégie se décline en 4 étapes majeures avec:

- l'identification des associations émergentes dans les régions de Sejnene et Nefza (qui s'ajoute à l'Association Tunisienne de la Pêche Artisanale),
- le renforcement des capacités des associations locales représentant les populations locales,
- la poursuite du programme d'éducation pour les élèves des écoles des régions de l'AMCP Cap Négro/Cap Serrat,
- et enfin l'élaboration des accords de mise en œuvre de projets de développement durable pour les populations locales à traves ces associations.

Le programme de renforcement des capacités des associations émergentes de Cap Negro/Cap Serrat est axé autour de 5 thèmes. A l'issue de ce programme, les associations devraient être mieux armées pour développer leurs stratégies, les mettre en œuvre de façon efficace et assurer leurs gouvernances.
  • Thème I : l'approche participative et intégrée des projets associatifs
  • Thème II : Mission vision et stratégie d'une association
  • Thème III : Aspects juridique administratif et gestion comptable
  • Thème V : Cycle de d'un projet associatif, de la préparation au bilan
  • Thème VI: Recherche de fonds, une ressource indispensable pour les associations
  • Thème IV : Mobilisation, bénévolat et stratégie de communication.

Les sessions se déroulement durant le 1er trimestre 2012 et devraient réunir ??? associations/participants.
  • 27 et 28 décembre 2011 à Bizerte : thème I
  • 19-20 janvier 2012 à Nefza : thème II et III
  • 21 -22 février 2012 à Bizerte : thème IV et V
  • 14-15 mars 2012 à Tabarka : thème VI

Pour tout renseignement complémentaire, merci de contacter Sami Dhouib, WWF Méditerranée, bureau de Tunis


Coastal communities need support on Tunisia's north coast
Coastal communities need support on Tunisia's north coast
© E.Parker / WWF Enlarge