WWF fait appel aux jeunes volontaires Malgaches !



Posted on 19 September 2013
WWF Madagascar incite la jeunesse malgache, les universitaires en particulier, à participer au Programme Explore dédié au volontariat pour l’environnement. Ainsi, une journée d’information, de sensibilisation et d’exposition sur le Programme Explore aux étudiants au sein de l’université d’Antananarivo a été organisée le 18 septembre 2013.

Créé par WWF International en 2005 et relayé par WWF Madagascar en 2006, le Programme Explore accueille des jeunes de différentes nationalités, volontaires pour travailler dans les sites d’intervention et auprès des communautés villageoises. WWF Madagascar a accueilli 135 volontaires de 32 différentes nationalités depuis 2006. Les premières candidatures malgaches apparaissent en 2010. « Depuis 2010, sept Malgaches ont participé au Programme Explore à Madagascar. Au niveau mondial, 225 jeunes représentant 47 pays différents se sont portés volontaires pour l’environnement depuis 2005 », explique Malalatiana Rakotonarivo, coordinatrice du Programme Explore de WWF. « C’est un cursus qui permet aux participants d’éprouver les réalités et les défis de la conservation sur le terrain, de comprendre ce que vivent les communautés villageoises, de contribuer aux projets que nous réalisons dans ces lieux éloignés», commente Richard Hughes, Représentant Régional de WWF Madagascar.

WWF Madagascar est ainsi désireux de familiariser les jeunes universitaires malgaches à l’esprit du volontariat pour l’environnement. Chaque vague de volontaires travaille pendant un trimestre, dans les sites de WWF. En général, ces sites se trouvent dans des régions éloignées, avec des conditions de vie diamétralement opposées à celles dont sont habitués ces volontaires. C’est une découverte et une expérience enrichissantes : les participants s’intègrent dans la vie communautaire et s’associent aux projets que WWF élabore dans ces lieux : reboisement et création de pépinières, alphabétisation fonctionnelle, éducation environnementale, appui aux femmes et aux enfants, appui aux associations villageoises… « Autant de missions dans lesquelles ces jeunes pourraient s’investir, autant de projets qui les aideraient aussi à trouver leurs voies. D’ailleurs, Madagascar est mondialement connu pour sa biodiversité et sa nature hors pair. Nous souhaitons que plus de Malgaches se lancent dans le volontariat au service de cet héritage national.», souligne Martina Lippuner, Communications Manager de WWF Madagascar, ancienne volontaire en 2007.

Une quarantaine de projets dans lesquels s'investir

C’est aussi en se tournant résolument vers le futur que WWF réitère cet appel au volontariat. Travaillant à Madagascar depuis 1963, WWF célèbre ses cinquante ans de mission de conservation au cœur de la Grande île. Le premier projet à Madagascar concernait la protection d’une espèce que l’on croyait disparue : l’aye-aye. Un demi-siècle plus tard, plus de 500 projets ont été réalisé dans tout le pays. Une quarantaine de projets sont actuellement en cours, répondant à la mission de notre organisation : préserver la biodiversité et les espèces endémiques de nos paysages terrestres et marins prioritaires, promouvoir l’utilisation durable des ressources naturelles, accompagner la transition vers l’usage de l’énergie durable, soutenir l’adaptation au changement climatique, intégrer la bonne gouvernance environnementale dans les politiques sectorielles, et consolider la conservation par une éducation environnementale solide et pérenne. Ces priorités de WWF restent autant de possibilités pour lesquelles les volontaires peuvent s’investir.

Pour en savoir plus: www.panda.org/explore
Les volontaires se promènent sur les dunes
© WWF / Hellen Makuu Enlarge
WWF à l'Université d'Antananarivo
© WWF MWIOPO Enlarge
Photo de groupe avec le président de l'Université d'Antananarivo
© WWF MWIOPO Enlarge
Visite du stand d'exposition par les officiels lors de la journée de sensibilisation du 18 septembre 2013
© WWF MWIOPO Enlarge