Place aux actions durables pour sauver Menabe Antimena. | WWF
Place aux actions durables pour sauver Menabe Antimena.

Posted on 07 November 2019

« Il n’est plus question de faire des réunions et des ateliers partout, la prochaine fois, nous allons nous retrouver pour le suivi de nos actions et fêter nos succès».

Cette déclaration de Nalimanitra Ravoson, présidente du conseil d’administration de FIVE Menabe, fait suite à trois jours d’actions régionales sur le thème : « les enfants et la forêt sont des richesses qui génèrent le développement », organisées par la société civile du Menabe, regroupées au sein de la plate-forme FIVE Menabe, la semaine dernière.

La direction régionale de l’environnement et du développement durable, le ministère de l’agriculture et de la pêche, le ministère de l’aménagement du territoire et la Task force pour sauver Menabe Antimena dont le WWF fait partie y ont participé. Les propositions de solutions pour sauver l’aire protégée de Menabe Antimena ont été orientées sur trois axes : l’agriculture, l’écotourisme et la migration.

Il a ainsi été décidé qu’en agriculture, le Plan d’Aménagement et de Gestion de l’Aire protégée doit être respecté. Il faut former les paysans sur les techniques agricoles adaptées au changement climatique et les appuyer en petits matériels et en infrastructures hydroagricoles. Par ailleurs, la formation des pêcheurs sur la production et la transformation des produits halieutiques ainsi que le respect du calendrier de la fermeture de pêche sont primordiaux.

Quant à la migration, il faut que chaque « Fokontany » participe au recensement et au suivi de la liste des habitants régulièrement. Cette politique doit être projetée au niveau national. En effet, la migration non contrôlée favorise le non-respect des lois environnementales au niveau local car souvent, les migrants se déplacent et défrichent la forêt pour faire de l’agriculture.

En écotourisme, il faut réorganiser le système au niveau local : guidage, mise en place d’un guichet unique et application du code du tourisme. Cela permettrait d’assurer le partage équitable des bénéfices aux communautés locales.

FIVE Menabe assurera les plaidoyers au niveau de l’Etat et des partenaires financiers et WWF assurera l’appui technique et financier pour les actions à entreprendre. Il ne nous reste plus qu’à concrétiser ces belles décisions !