EXPLOITATION DE L’OR DE KEDOUGOU :Non au désastre écologique



Posted on 16 August 2012  | 
EXPLOITATION DE L’OR DE KEDOUGOU :Non au désastre écologique
© anyobe, WWF WAMEREnlarge
 La visite de presse du GREP dans les périmètres autorisés de l’exploration et de l’exploitation a été révélatrice de la dégradation en permanence de l’environnement du fait de l’oeuvre des orpailleurs, mais aussi de l’absence de contrôle et de suivi des recommandations issues des études d’impact environnemental commanditées par les compagnies minières conformément au code de l’environnement et au code minier.

Il y’a deux types d’exploitation de l’or dans cette partie du pays considérée comme le nouvel
eldorado sénégalais. L’exploitation artisanale (orpaillage) et l’exploitation industrielle qui est l’oeuvre de compagnies minières étrangères. C’est au niveau de l’exploitation artisanale que se joue le drame écologique. En effet, les orpailleurs dans leur recherche effrénée de l’or, coupent les arbres, détruisent la végétation, contribue au déboisement, à la dégradation des sols et à la pollution de l’air. Pire, pour extraire la pépite d’or de son manteau constitué de roches, ils font usage de produits toxiques dangereux comme le mercure et le cyanure. Or, ces produits vaporisés peuvent être transportés assez loin par des vents. Ils se déposent sur les sols, les végétaux et les plans d’eau et les aliments non protégés avec des conséquences néfastes sur la santé des populations. Le cyanure est tellement dangereux que l’Union Européenne
se propose d’interdire son usage dans l’exploitation minière d’ici la fin de l’année 2012.
EXPLOITATION DE L’OR DE KEDOUGOU :Non au désastre écologique
© anyobe, WWF WAMER Enlarge

Download

Subscribe to our mailing list

* indicates required